• Anonyme

    Salut 0n peut faire
    connaissance stp?

  • J'ai glissé sur tes pages. Elle dégageaient une douceur enfantine, terrifiante, intense, un sacré rêve et quelques espérances.

    Elles chuchotaient, pinaillaient sur quelques luminosités, en silence je les ai écoutés. Elle roucoulaient d'encre et de papier.

    Les mots, secs, coulaient doucement sous mes yeux. Ils étaient tristes, ils espéraient, ils se souvenaient de ces instants heureux.

    Ces mots qui s'immiscent, se cachent, suintent au creux des solitudes, ces mots du souvenir sont les pires des salauds. Ils espèrent, ils croient à un retour, il subliment le passé qui s'efface.

    Ces petites phrases ciselées que tu as fabriqué, ces phrases inexactes, déviant ta pensée, ces lettres qui transcrivent ces espoirs passés, tu les as sublimés.

    Derrières ces paragraphes mélancoliques transparait un sourire. Un sourire de femme, malicieuse, astucieuse, pleine de charme.

    Elle s'éveille lentement, le regard de biais, cherchant, pour l'instant vainement, un nouvel horizon.

  • +5 :)

  • 5 pour toi